Grand glacier d’Aletsch – géant de glace dans l’Aletsch Arena

Aletschgletscher Sommer Eggishorn Aletsch Arena
Grand glacier d’Aletsch – Aletsch Arena

Le grand glacier d’Aletsch est d’une beauté saisissante. C’est tout là-haut, sur les View Points Moosfluh, Bettmerhorn et Eggishorn, que l’on prend vraiment conscience de la grandeur et du caractère unique du grand glacier d’Aletsch. Il est impossible de ne pas succomber à la fascination de cet immense fleuve de glace; avec ses 23 km, le glacier d’Aletsch, dont la zone d’accumulation se situe à plus de 4'000 m dans la région de la Jungfrau, descend jusqu’au front glaciaire qui se trouve à 2'500 m plus bas.

Conseil:
C’est dans le cadre d’un tour guidé sur le glacier que l’immense fleuve de glace est le plus impressionnant. L’exposition multimédia «Le monde de glace du Bettmerhorn» ainsi que le centre Pro Natura Aletsch fournit des informations détailléessur le glacier et le paysage naturel le plus vivifiant des Alpes.

Le glacier – concepteur du paysage

Le grand glacier d’Aletsch a forgé le paysage de l’Aletsch Arena pendant des millénaires. Depuis la dernière période glaciaire (avant env. 18'000 ans), la crête montagneuse reliant le Bettmerhorn et le Riederhorn était même encore recouverte de glace – seuls les sommets du Bettmerhorn et de l’Eggishorn émergeaient alors de la gigantesque carapace de glace. Un seul coup d’œil suffit pour s’en rendre compte en contemplant la nature: alors que la région recouverte de glace a été érodée par les mouvements du glacier, le Bettmerhorn et l’Eggishorn présentent des formes étranges et déchiquetées.

Même au niveau de la forêt d’Aletsch on reconnaît la croissance et le recul du grand glacier d’Aletsch. Il y a 11'000 ans, la langue du glacier d’Aletsch se situait encore dans la vallée du Rhône, la glace atteignait presque la Riederfurka. C’est à cette époque que s’est formée la très grande moraine latérale que l’on peut voir encore dans la forêt d’Aletsch (Moränenweg, le «sentier des moraines»). Le nouveau record d’avancée du grand glacier d’Aletsch a été atteint vers 1860: il mesurait alors env. 3 km de plus qu'aujourd'hui et remontait 200 m plus haut dans la forêt d’Aletsch. On voit encore nettement les traces sur le terrain: le glacier est bordé de part et d’autre par une large bande claire présentant une végétation encore très jeune.

Important à savoir:
En ce qui concerne les deux bandes sombres visibles sur toute la longueur du glacier, il s’agit de moraines médianes qui se forment par la jonction de deux moraines latérales appartenant chacune à un glacier différent. Comme trois champs de névé se rejoignent au total sur la place Concordia, cela donne naissance à deux grandes moraines médianes. Ces deux lignes sombres confèrent au fleuve glaciaire son aspect caractéristique. La moraine médiane située à l’ouest qui suit le parcours de la glace a été nommée «Kranzbergmittelmoräne», celle à l’est s’appelle la «Trugbergmittelmoräne».

Les traces des variations climatiques

La «serre terrestre» touche également particulièrement le grand glacier d’Aletsch. Le réchauffement global préoccupe toutes les personnes qui côtoient au quotidien le géant de glace. Le personnel du centre Pro Natura Aletsch a constaté non seulement que le grand glacier d’Aletsch perdait chaque année jusqu’à 50 m en longueur mais que ce phénomène était aussi bien visible en bordure de celui-ci.

Le grand glacier d’Aletsch en chiffres

Longueur
23 km – par conséquent, le grand glacier d’Aletsch est le plus long fleuve glaciaire des Alpes.

Surface
86 km2; la grande plaine glacée nommée KonKordiaplatz serait assez grande pour y bâtir une ville suisse de taille moyenne telle que Coire, Bellinzone ou encore Frauenfeld.

Poids
Le poids total de la glace a été évalué à 27 milliards de tonnes, ce qui équivaut à 72,5 millions de jumbo-jets.

Plus importante épaisseur de la couche de glace
La glace atteint une profondeur de plus de 900 m au niveau de la place Konkordiaplatz.

Vitesse d’écoulement
La glace formée dans la zone nourricière du glacier s’écoule alors lentement en direction de  la vallée sous le poids des nouveaux blocs de glace et sous l’action de la pesanteur. Le trajet parcouru par la glace est appelé vitesse d’écoulement: au grand glacier d’Aletsch celle-ci atteint près de 200 m par an à hauteur de la cabane Konkordia, 80 – 90 m par an au niveau de la forêt d’Aletsch.

Gigantesque réservoir d’eau
Si toute cette glace fondait, l’eau obtenue suffirait à ravitailler en eau tous les habitants de la Terre durant 4.5 ans à raison d’un litre d’eau par jour.

Littérature:
«Aletsch – eine Landschaft erzählt» (Aletsch—un paysage raconte). Laudo Albrecht. Quatrième volume de la série «Die Reichtümer der Natur im Wallis». Rotten Verlag AG Visp/Viège, 1997.

E-Mail
Export PDF